Découvrez le Drive To Purchase : la première solution qui garantit des acheteurs en magasin

A l’heure où nous écrivons ces lignes, nous pensons que le débat entre le e-commerce et le commerce physique est bel et bien terminé : le commerce se veut aujourd’hui unifié, et ce grâce à une multitude de solutions permettant de créer des passerelles entre ces deux mondes. Click and collect, web to store, store to web, retargeting, ship from store, drive to store, les retailers sont désormais en mesure de choisir parmi un éventail de possibilités très large pour développer leur business.

Chez Bubbles, nous avons lancé en 2014 un objet de recharge pour smartphones. Notre objectif principal était alors de permettre à nos clients d’attirer des utilisateurs à court de batterie dans les points de vente en répondant à un problème urgent. C’était en réalité les grands débuts de ce que l’on appelait le « Drive to Store », où comment créer du trafic en magasin.

Si la promesse semblait - sur le papier - décisive pour mesurer le ROI des campagnes online dans le monde physique, les retailers se sont rapidement rendus à l’évidence : le « Drive To Store » par essence n’offrait finalement pas le retour sur investissement escompté. Technologie difficile à maîtriser, méthode de comptage parfois douteuse, ciblage imprécis, omniprésence des ad-blockers (bloqueurs de publicités), tous ces paramètres combinés ont rendu le concept peu efficace et nébuleux. Ce constat nous a amené à réfléchir à l’étape suivante : comment garantir à nos client de vrais acheteurs en magasin ? (et non de simples visiteurs)

C’est derrière cette réflexion qu’est né le concept du « Drive To Purchase » : le chaînon manquant permettant à nos clients d’améliorer et de mesurer précisément trafic en caisse, autrement dit les acheteurs. Car pour Bubbles, se limiter à vendre de simples visiteurs à un retailer est tout aussi inutile que de proposer à un éditeur d'application des téléchargements, sans lui garantir des utilisateurs actifs.

Lacoste, Hyper-U, Buffalo Grill, LVMH, Khiels, nous travaillons actuellement main dans la main avec nos clients pour propulser le Drive To Purchase comme l'un des nouveaux standards du marché.

Cercle Vertueux du Drive To Purchase

Les 5 points forts qui vont vous faire passer au Drive To Purchase :

1. Vous payez uniquement pour des acheteurs en magasin, et non de simples visiteurs

C’est très simple : on ne mesure que les acheteurs passés en caisse, ceux qui ont évidemment payé. Notre système permet ainsi de certifier que les clients qui ont été engagés par votre campagne multi-canal sont bien passés en caisse, avec un panier rempli. Convertir une audience online en acheteurs devient donc une réalité grâce au Drive to Purchase.

2. Vous mesurez facilement vos performances grâce à des données traçables

Nous ne calculons pas ce que l’on appelle « l’uplift » en confrontant une audience exposée par une publicité face à une audience non-exposée : car c’est trop hasardeux. Nos outils de mesure sont en fait très simples et 100% factuels : vous savez combien un acheteur vous coûte et combien il vous rapporte. Au centime près, et en temps-réel. Tout est “monitoré”. Vous pouvez alors faire l’économie de votre tiers de confiance qui luttait face à la fraude.

3. Vous n’avez aucun hardware à installer en magasin

Le Drive To Purchase ne nécessite aucune installation, ou une quelconque maintenance de matériel dans votre magasin. Il ne fonctionne ni grâce au Wifi, au Beacon, ou encore à de la triangulation GPS... Pas de contrainte : notre système repose sur une architecture ouverte et simple. Nous pensons ainsi que la technologie ne doit pas vous limiter dans vos choix pour toucher l’audience la plus large possible.

4. Vous êtes conforme avec la protection des données

Comme le Drive To Purchase ne se base pas sur le suivi des utilisateurs via un SDK implémenté sur des apps mobiles tierces, nous sommes en règle - et de facto moins impacté - vis-à-vis des nouvelles normes européennes (RGPD) qui visent à protéger les données personnelles des utilisateurs. Nous collectons à chaque campagne des données grâce à notre DMP, mais jamais sans le consentement des usagers.

5. Vous améliorez vos KPI et surtout vos marges

Evidemment, convertir une audience en acheteurs n’est pas une mince affaire. Comme nous ne croyons absolument pas au concept de la publicité diffusée aux abords de votre magasin, qui serait censée capter des consommateurs à la volée, nous avons plutôt misé sur une recette unique. Nous l’avons baptisé [1/X]. C’est un savant mélange entre gamification et story-telling : l'une de ses vertus est également d’augmenter le panier moyen de chaque acheteur, et donc de faire grimper vos revenus. Un client engagé est un client qui dépense.

Drive To Purchase